Apprendre la vielle baroque

Une méthode pour apprendre à jouer de la vielle à roue à partir de l'esthétique et des techniques baroques

François Couperin

Dans son oeuvre, les Fastes de la Grande et Ancienne Mxnxstrxndxsx, F. Couperin introduit deux très beaux Airs de vielle qui me paraissent reflèter le"conflit de loyauté" qui habite le musicien pris entre ses ancêtres musiciens ménétriers et son identification à l'aristocratie étayée sur ses succès à la Cour.

Terrasson

Panégirique de la vielle à roue sous forme de "diisertation historique" dont il ressort que cet instrument, appelé " lyre d'Apollon", est une grande merveille. (analyse d'un texte de 1741)

 

L'abbé Carbasus

"Lettre" polémique du musicien Campion contre la pratique de la vielle considérée comme un effet de mode. (analyse d'un texte de 1739).

Iconographie

Considérations à partir d'un corpus de 49 tableaux et gravures du XVIII° siècle dans les quels une vielle à roue est présente ainsi qu'un joueur aristocrate ou d'un niveau social élevé

Pierre Trichet

"...d'un gentilhomme gascon qui craignait tant le son de la vihelle qu'il ne l'oyait jamais sans une extrème envie de pisser. L'essai en fùt plaisant"